Accueil > ACTUALITES > Emma HERLAND

 

 

Emma HERLAND

  • Paimpol, place du Martray

Paimpol, la place du Martray

Au XIX° siècle, les femmes peintres qui exposent sont peu nombreuses... Les femmes peintres qui vivent de leur peinture, le sont encore moins.....
Face à ce constat, Emma Herland (1855-1947) fait figure d’exception.

Notre artiste découvre la Bretagne lorsque son père, pharmacien de marine, est muté à Brest. Emma Herland va se fixer à Concarneau dès 1884 puis à Quimper vers 1920.
Pour évoquer ce difficile parcours d’une femme qui désire être ’’visible ’’ dans le monde de la peinture, il faut se replacer dans l’époque :

Au XIX°, il est tout a fait souhaitable pour une jeune fille d’un milieu aisé de pratiquer la musique ou la peinture.... mais à titre uniquement privé ! Pas question d’exposer et encore moins de vendre ! L’École Nationale des Beaux Arts est interdite aux femmes jusqu’en 1897.... Pour apprendre ou perfectionner leur art, ces femmes doivent s’adresser à des ateliers privés.

Notre artiste, véritable pionnière, va elle, être indépendante, vivre de sa peinture, être reconnue très précocement par les musées bretons et exposer régulièrement. Emma Herland approfondit son art auprès de Alexandre Fischer, Benjamin Constant et Jules Lefebvre. Elle fréquente l’Académie Julian en 1887 et 1888. Son œuvre se caractérise par :
- Un travail centré sur la Bretagne et ses habitants.
- Une prédilection pour les sujets féminins, avec une grande exactitude du costume.
- Un réalisme académique avec parfois une grande sensibilité à la lumière, à son intensité et aux ombres colorées qu’elle engendre.
- Une rigueur académique adoucie par une maîtrise des effets lumineux.
Peintre de chevalet, mais aussi peintre de grands formats destinés aux Salons qu’elle fréquente assidûment :

’’ Le déjeuner du petit Potic’’. Œuvre exposée à Paris, à Nantes- Acquise par le musée de Morlaix en 1886.

’’Gaud Mével’’. Œuvre inspirée du roman de Loti. Exposée à Laval en 1888 et acquise par la ville la même année.

’’ Le vœux’’. Œuvre exposée à Paris en 1890, à Lorient en 1894 et achetée par la ville de Lorient.

* ’’ La baignade’’. Œuvre exposée au Salon des Artistes Français en 1897 et acquise par le musée de Morlaix en 1909.

’’La cale aux pommes’’. Commande faite par la mairie de paimpol en 1912.

…....etc.......etc......

Cette commande de 1912 par la ville de Paimpol fait le lien avec notre tableau. Le frère d’Emma Herland est le maire de Paimpol. On imagine alors facilement la fréquentation, à plusieurs reprises de cette ville portuaire, par une sœur désireuse de rendre visite à son frère.
Sur notre huile, Emma choisit de traiter la place du Martray, cœur historique de la ville :
Chaque maison de la place est traitée avec précision n’y négligeant aucun détail architectural.... rigueur académique.
Le pignon blanc de l’estaminet, souligné par le vert des huisseries, ainsi que le triangle du ciel tout de mauve de bleu et de blanc irisés, dans lequel se détache le clocher de l’église, font vibrer l’ensemble de la scène.... maîtrise des effets lumineux.

Cette huile sur toile exposée au musée de Pont Aven en 2009 :’’Emma Herland – femme artiste en Bretagne’’ est présentée dans notre galerie.

Galerie Stephan ~ 66 rue du Maréchal Joffre ~ 22700 Perros-Guirec ~ tel : 02 96 23 38 63 ~ couriel : galeriestephan@gmail.com