Accueil > ACTUALITES > Fernand Daucho

 

 

Fernand Daucho

Le retour du guerrier

Fernand Daucho (1898-1982) est peu connu du grand public. Une exposition au musée du Faouët en 2011 a quelque peu changé la donne. L’ensemble de son œuvre est abondant et insolite.
Gravement blessé à la guerre de 14/18 puisqu’il est amputé d’un bras... il s’installe à Pont-Aven en 1924. ( Il fera un bref passage en Eure et Loire pendant la guerre de 39/40 avant de revenir à Pont-Aven). Daucho fait partie de la seconde génération des peintres de ’’ la cité des moulins’’.
Lors de son premier séjour à Pont Aven, il se lie avec Émile Jourdan, dernier représentant de la première génération de la cité des peintres.
Fernand Daucho, dès lors, devient un véritable passeur dans la connaissance de l’histoire de l’École de Pont-Aven. Il écrit de nombreux articles, effectuant un travail de recherche minutieux et passionné.
« Jourdan, peintre de Pont-Aven »
« Meyer de Hann en Bretagne »
« Le Christ Jaune de Gauguin »
« La maison de Paul Sérusier en Bretagne » …. etc

Entre autres, il sauve de l’oubli, les tableaux de Meyer de Hann, laissé par ce dernier à Marie Henry au Pouldu.

Parallèlement, encouragé par ses amis, Maurice Asselin et Maurice de Vlaminck, il continue à peindre.... Sa peinture est figurative, dans une palette simplifiée. Elle s’inscrit dans ce que l’on a appelé : ’’ le retour à l’ordre’’.

En 1958, tout bascule....

« La géométrie semble avoir pris complètement le contrôle de l’univers de Fernand Daucho. Le peintre a alors mis au point un nouveau vocabulaire formel, reposant sur la combinaison de droites et de segments de cercles, à laquelle s’ajoute l’utilisation extensive des aplats colorés « .
( Jean marc Milhaud. Fernand Gaucho – 2011 ).

Ses sujets s’inspirent presque toujours de l’actualité mais sont empreints de poésie et d’humour. Sa peinture devient atypique.

Notre huile sur toile datée de 1964 s’inscrit dans cette lignée. Nous la présentons dans notre galerie.

Deux tableaux de Fernand Daucho sont accrochés aux cimaises de l’exposition des Traouïero : ’’ le bel été des peintres’’ 2016
- La baignade (1966)
- Têtes de femmes dans les vagues (1963)

Galerie Stephan ~ 66 rue du Maréchal Joffre ~ 22700 Perros-Guirec ~ tel : 02 96 23 38 63 ~ couriel : galeriestephan@gmail.com