Accueil > ACTUALITES > Louis Marie Désiré-Lucas

 

 

Louis Marie Désiré-Lucas

  • Louis Marie Désiré -Lucas
  • Désiré-Lucas
  • Désiré-Lucas

Quimperlé après la pluie

Louis Marie Désiré-Lucas (1869-1949) est un peintre voyageur. Il pose son chevalet tantôt sur la côte d’Azur, au Pays Basque, en Espagne ou en Italie. Malgré cela, il se fixe en Bretagne dès 1897.
Dans le catalogue d’une exposition sise à Quimperlé en 2013 ’’ Les peintres de Quimperlé’’, les auteurs : André Cariou et Béatrice Riou intitulent un de leurs chapitres : ’’ Désiré-Lucas à Quimperlé, l’affirmation d’un paysage’’. Ce qui nous laisse imaginer l’importance de ce lieu dans l’œuvre de l’artiste. Il y séjourna en effet quelques semaines tous les automnes de 1919 à 1925. Accompagné de Marie Réol, il y croise en 1919 et 1922, le peintre Le Sidaner et tous les ans, le peintre Montezin.

« Quimperlé tient une place importante dans l’œuvre de Désiré-Lucas, c’est là qu’il s’interroge sur la leçon de Cézanne, face au paysage et qu’il expérimente les effets de variations atmosphériques dans sa peinture. Peu de temps après son arrivée, il écrit : « irrésistiblement attiré vers le paysage en profondeur, la construction architecturale de la terre. Ma vie de peintre se transforme ». ….... En octobre 1921, il écrit : « en pleine nature, Cézanne me hante. Non qu’il me donne le désir de le suivre, mais parce qu’il affirme que le vrai but de la peinture n’est pas l’imitation des choses, mais la sensation qu’elles nous suggèrent, et leur situation dans l’espace par le volume coloré ».
(extraits de :’’ Les peintres de Quimperlé’’ par André Cariou et Béatrice Riou. Éditions palantines )

Dans notre huile sur toile, la composition est pyramidale. L’église domine la ville haute. Désiré-Lucas y exprime la puissance, la délicatesse et la fragilité de la lumière après la pluie. Le sol est encore mouillé.

« Le grand nombre des œuvres peintes à Quimperlé traduit ses réflexions sur le volume et la lumière. Il aborde la construction de l’espace d’une façon tout a fait nouvelle pour lui en s’appuyant sur la leçon de Cézanne. Plusieurs de ses toiles ont pour thème central l’église Saint Michel comme ’’Quimperlé après la pluie’’ remarquée par le critique de l’Illustration au Salon de 1924....... Quimperlé aura fourni à Désiré-Lucas des sujets qui vont lui permettre de renouveler son style et de s’affirmer comme paysagiste.
( extraits de ’’les peintres de Quimperlé’’ par André Cariou et Béatrice Riou. Editions Palantines)

Cette huile sur toile, exécutée en 1920, 1924 ou 1925 (plusieurs œuvres ont été exécutées sous le même titre) est présentée à la galerie.

Galerie Stephan ~ 66 rue du Maréchal Joffre ~ 22700 Perros-Guirec ~ tel : 02 96 23 38 63 ~ couriel : galeriestephan@gmail.com