Accueil > ACTUALITES > Paul Auguste Masui

 

 

Paul Auguste Masui

  • Paul Auguste Masui

Camaret 1925

Peintre et graveur autodidacte, Paul Auguste Masui (1888-1981) est de nationalité belge. Il existe aujourd’hui une fondation ’’ Isabelle Masui ’’ à Bruxelles.
Entre 1911 et 1913, notre artiste s’adonne à la gravure et au dessin. En 1913, il devient membre de la Société Royale des Aquafortistes belges.
Dès 1916, période ou il réside à Londres, il exécute de nombreux bois gravés :
- ’’ la légende de Thyl Ulenspiegel’’ de Charles Coster avec cinquante cinq bois gravés.
- Il publie ’’ le pays lointain’’ recueil de dix bois gravés.
- Il illustre les champs de l’aube’’ de charles Conrardy avec des bois gravés.
En 1919, il reçoit une pension pour blessure grave de guerre, et décide alors de se consacrer entièrement à sa vocation artistique.
C’est en 1921/1922, après l’utilisation exclusive de noir et de blanc dans ses travaux de graveur, que les couleurs apparaissent dans l’œuvre de Masui : pastel et huile. Sa palette va se révéler éblouissante.

Paul Auguste Masui et la Bretagne :

Notre peintre fréquente deux années consécutives, la Bretagne : en 1925 et en 1926. L’été 1925 il découvre la région de Camaret. En 1926, il sillonne le pays bigouden.
Les séjours bretons l’encouragent dans son goût pour les scènes traditionnelles. Il aime représenter les bretons dans leur environnement naturel, dans leur vie quotidienne. Très sensible à la noblesse du travailleur, à la beauté du geste ancestral, il représente cette population dans des couleurs vives. Sa palette est superbe, le bleu, le rouge, l’orange, le vert, exultent les paysages, les hommes et les costumes.

Notre tableau se situe à Camaret, devant la chapelle Notre Dame de Rocamadour. La scène est très animée autour de la chapelle, baignant dans une belle lumière, avec ces bleus qu’il affectionne. Il est très marqué par la foi profonde des bretons, mais ici pas de clichés : « J’ai évité tout ce qu’il y avait moyen d’éviter comme folklore pur »... (Masui)
Au premier plan, un bateau nous rappelle la proximité du chantier naval qui jouxtait le monument.

Paul Auguste Masui à l’habitude d’exécuter de nombreux croquis ’’sur le motif’’ ; C’est dans son atelier qu’il ’’travaille’’ ses toiles.

En 2007, le musée de Pont Aven a présenté une exposition monographique du peintre.

Cette huile sur toile est présentée à la galerie.

Galerie Stephan ~ 66 rue du Maréchal Joffre ~ 22700 Perros-Guirec ~ tel : 02 96 23 38 63 ~ couriel : galeriestephan@gmail.com