Accueil > PRESSE > expo zingg - Été 2017

expo zingg - Été 2017

L’exposition d’été s’écrit comme un roman

De juillet à septembre, la Maison des Traouïero accueillera 130 toiles de Jules Émile Zingg. En coulisses, d’improbables préparatifs sont à l’oeuvre dans le plus grand secret.

Les Experts à Perros
« Nous sommes une équipe, cela nous renforce et nous enrichit ! », cadre d’emblée Marie Stephan, chargée, entre autres, de dénicher les tableaux qui seront exposés. À ses côtés, Catherine Pontailler, adjointe à la culture, Céline Kerdat, directrice du service culturel et Marie De Abreu, coordinatrice, supervisent l’élaboration de la nouvelle exposition. Renaud Queffelou, photographe, et Denise Delouche, historienne d’art, président à la rédaction du catalogue de l’exposition, tiré à 700 exemplaires. « Jean-Jacques Le Faou et les menuisiers de Perros ont à coeur de transformer la salle des Traouïero en un espace d’exposition digne d’un musée », complète Catherine Pontailler.

Le thème ? Suspense...
Cette année, le choix des organisateurs s’est porté sur Jules Émile Zingg, un peintre franc-comtois qui a découvert la mer à Perros-Guirec en 1914. La précédente exposition estivale, Le bel été des peintres en Bretagne, comportait deux de ses oeuvres, qui ont fait forte impression sur le public. « Dès l’inauguration de l’exposition d’été, les visiteurs nous interrogent déjà sur le peintre qui sera mis à l’honneur l’été suivant, s’amuse Marie Stephan. En 2016, lors des visites que je mets en place le jeudi, j’ai remarqué que les tableaux de Zingg les séduisaient. » Pourtant, ce n’est qu’à l’automne, après maintes discussions, que le fil conducteur de l’exposition est arrêté.

La Sherlock Holmes de Zingg
D’octobre à février s’étire un véritable « travail de détective » consistant à rencontrer les descendants du peintre, à chercher les propriétaires privés de ses toiles ou encore à démarcher les musées. « Je prends aussi contact avec les commissaires-priseurs des salles de vente pour qu’ils me mettent en relation avec des acquéreurs, précise Marie Stephan. Souvent, les propriétaires sont des passionnés de peinture et sont prêts à partager leurs tableaux avec le public... » Les quelques refus qu’elle essuie n’en sont pas moins sources de sueurs froides...

Traque photographiques
Au printemps, une fois la liste des tableaux à peu près connue, Renaud Queffeulou les traque un par un pour les photographier à l’aide d’un matériel spécifique et les intégrer dans le catalogue d’exposition. Denise Delouche se charge depuis cinq ans d’y contextualiser l’oeuvre du peintre en évoquant sa vie, ses contemporains et le climat artistique de son époque. « Cette année, les 130 tableaux de Zingg réunis aux Traouïero formeront une exposition unique qui ne se retrouvera à l’identique dans aucun autre lieu par la suite, fait valoir Céline Kerdat. D’où l’importance d’en garder une trace dans le catalogue. »

Accrochage de dernière minute
Les tableaux sont collectés en juin et sont habituellement accrochés une dizaine de jours avant le début de l’exposition. « Cette année, en raison des élections, nous n’aurons que huit jours pour procéder à l’accrochage », anticipe Céline Kerdat. « Je pense que je vais dormir sur place jusqu’à ce que tout soit prêt, envisage Marie Stephan. C’est un moment stressant : il m’est déjà arrivé de me lever à deux heures du matin pour refaire entièrement l’accrochage sur un grand papier, sur la table de ma cuisine... Et que cette version soit définitive. »

Marie Lenglet

Vendredi 30juin, vernissage. Exposition : du 1juillet au 3septembre.

Ouest France le 25/05/2017

Galerie Stephan ~ 66 rue du Maréchal Joffre ~ 22700 Perros-Guirec ~ tel : 02 96 23 38 63 ~ couriel : galeriestephan@gmail.com