Accueil > PRESSE > zingg

zingg

Expo Zingg - article paru dans ouest-France juillet 2017

« C’est » vraiment une belle personne que vous allez découvrir cet après-midi. Marie Stéphan, qui a oeuvré à monter cette expo, fait pénétrer le public dans l’intimité du peintre.
Un amoureux fou de la nature
Monter une exposition monographique de 134 oeuvres, c’était une véritable gageure. Marie Stéphan l’a mené à bien : « Je vis avec Zingg depuis septembre. » Elle commence par la série des terroirs. La nature pour le peintre Jules-Émile Zingg, c’est fondamental. « La nature est bienveillante, nourricière, regardez ces moissons. Il peint avec ferveur, c’est sa raison de vivre. Songez qu’il peignait sur le vif, il lui est arrivé de rester dans la neige à peindre pendant cinq heures, pieds et mains gelés. Ses enfants quittaient le lieu bien avant. »
Un peintre marqué par la Bretagne
Il découvre la Bretagne en 1914, il est déjà connu, il vend bien, il lui arrive de vendre 30 tableaux pendant une exposition, c’est énorme. C’était un gros producteur, le catalogue en cours arrive déjà à 3 000 oeuvres, on pense qu’il y en a entre 4 000 et 5 000.
Sa rencontre avec la Bretagne va le marquer. Avec Maurice Denis, il découvre les nabis. Et il va renouveler ses thématiques en éclaircissant sa palette et en s’autorisant d’autres couleurs. Il peint la Clarté, les rochers, la plage... I va aussi y réaliser de belles aquarelles japonisantes.
Le public sous le charme
Les visiteurs sont plus d’une soixantaine à suivre Marie Stéphan ce jour-là. « J’ai déjà eu des groupes plus étoffés, jusqu’à 100 personnes. Ça se passe bien... je dois juste prendre des pastilles pour la gorge après. »

Judith vient chaque année visiter les expositions, c’est la première fois qu’elle suit la visite commentée : « C’est une exposition magnifique et les explications de Marie Stéphan sont passionnantes, elle nous fait partager sa passion, c’est communicatif. »
Une prose merveilleuse
À la fin, la guide conclut : « J’ai découvert une très belle personne à travers ses lettres. Il a écrit à des collectionneurs amis. Il a une prose merveilleuse, on est au coeur de sa peinture, pas dans l’anecdote. Vous allez continuer la visite seuls, passer du temps devant les tableaux et en voir les détails avec un oeil averti. »
Jusqu’au 31 août, visite commentée le jeudi à 15 h ; jusqu’au 3 septembre, exposition tous les jours, de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30 ; maison des Traoueïro, carrefour de Ploumanac’h ».

Ouest-France - Perros-Guirec

Galerie Stephan ~ 66 rue du Maréchal Joffre ~ 22700 Perros-Guirec ~ tel : 02 96 23 38 63 ~ couriel : galeriestephan@gmail.com