Galerie

rédemption inutile 1923
Jean Georges Cornelius

rédemption inutile – 1923 –
Jean Georges Cornelius (1880-1963) est un artiste souvent présenté dans notre galerie.
Son œuvre déroute, questionne,interpelle, trouble… Mais séduit.
Expressionniste intense, coloriste de grand talent, iconoclaste, moderne avant l’heure, intemporel, poignant, puissant, inclassable…. Immense peintre.
(voir nombreux articles sur notre site)
Converti au catholicisme en 1931, Cornélius rejette toute représentation sulpicienne. Sa ’’rédemption inutile’’ est loin en effet des représentations mièvres, doucereuses et fades qu’il abhorrait.
Passé le choc du premier regard, pénétrons dans le tableau :
Les pieds ensanglantés et torturés du Christ, immenses, aimantent le regard et accrochent toute l’attention du spectateur. Peu à peu deviennent visibles : la fille de joie, les figures patibulaires ou avinées…. De sombres personnages qui semblent se noyer dans un torrent de boue… Les pieds du Christ, malgré le sang, semblent irradier quelque chose d’impalpable.
D’autres tableaux, dans l’œuvre de Cornélius reprennent cette composition des pieds d’un crucifié, lui même laissé hors-champs.
’’ La vie quotidienne’’ ou ’’Marie Madeleine’’ (voir site)
modernité indéniable
méditation sur le divin
incroyable scène au trait de bande dessinée
sens de la composition remarquable
Cette puissante œuvre, au titre choisi par l’artiste, est présentée à la galerie.

Besoin d’évaluer votre œuvre ?

Demander
une expertise

66 rue du Maréchal Joffre
22700 Perros-Guirec
02 96 23 38 63
galeriestephan@gmail.com

    Votre message*