Galerie

Notre Dame de la Clarté, Ploumanach
Notre Dame de la Clarté, Ploumanach

Une chapelle et des peintres…

  • Une chapelle construite au XV° siècle sur le site de Ploumanach.
  • Une chapelle toute de granit rose et de granit de Kersanton.
  • Une chapelle à la flèche octogonale d’une élégance rare.
  • Une chapelle qui sert d’amer aux marins.
  • Une chapelle qui allie la puissance et la grâce.
  • Une chapelle qui inspire les peintres, dès le milieu du XIX°siècle.

Quatre artistes choisissent cette chapelle comme sujet d’inspiration :

Émile Dezaunay (1854-1938)

Gabriel Charles Deneux (1856-1943)

G. Reiner (fin XIX° début XX°)

J.E.Zingg (1882-1942)

Émile Dezaunay

Émile Dezaunay est né à Nantes. En 1890, il est à Pont-Aven, chez Marie-Jeanne Gloanec, avec son ami Maufra. Il y fait la connaissance de Gauguin, Chamaillard et Jourdan.

Avec Maufra, il sillonne la Bretagne à vélo. Peut-être vient-il à Ploumanach lors d’une visite à Charles Le Goffic, qui est une de leurs connaissances et qui habite à quelques encablures… ?

Nous sommes en été, le ciel et la luminosité du tableau en témoignent. Dezaunay pose son chevalet et brosse une chapelle claire, entourée de végétation, dans une belle lumière. On aperçoit les toits de quelques maisons. La touche est impressionniste, légère, délicate. Il se dégage douceur, calme, simplicité et poésie de cette chapelle que l’artiste voit toute rose.

Gabriel Charles Deneux

A l’opposé de Dezaunay, c’est une version de nuit que nous propose le peintre. Le ciel est sombre mais la lune, derrière les nuages, donne de la clarté… et du mystère ! A gauche , un couple de bretons. Au premier plan une dame blanche….enveloppée d’un voile… Symbolisme ou mythe de la Dame Blanche ??

L’appellation de la Dame Blanche est donnée à des mythes ou à des apparitions de nature diverse, à travers le monde. En Bretagne, ce mythe existe aussi : Les lavandières de la nuit  tableau peint en 1861 par Yan’ Dargent et visible au musée des Beaux-Arts de Quimper est une des variantes de cette mystérieuse Dame Blanche.

Sur notre panneau, fée maléfique ou bienfaitrice ? Nous ne le saurons jamais…

La galerie aime à penser qu’il s’agit bien sûr d’une fée bienfaitrice…Muse, peut-être, veillant sur la chapelle de la Clarté.

Intéressante et rare représentation de la Chapelle Notre Dame de la Clarté.

G. Reiner

Qui est cet artiste ? La galerie n’a pas retrouvé sa trace… mais il a été séduit, comme beaucoup d’autres, par notre chapelle. Il choisit la gouache blanche sur papier bistre pour traiter son sujet. L’œuvre est datée 1937. La chapelle est entourée de végétation comme chez Dezaunay. Un groupe de bretonnes anime le premier plan. Situé face au porche d’entrée, Reiner semble prendre plaisir à souligner les détails architecturaux.

Jules Émile Zingg

Lors de ses séjours perrosiens, Zingg réalise de nombreuses encres de chine. Elles sont intemporelles, marquées du japonisme. Les courbes s’entremêlent et dessinent dans le même élan, une chaumière, un sentier, une côte, des personnages, une église….

Sur notre encre, la chapelle émerge au loin et semble toucher les nuages, protectrice de ce paysage bucolique.

Quatre artistes , au milieu de dizaines d’autres, inspirés par Notre Dame de la Clarté. Véritable inspiratrice pour les peintres, elle pourrait être rebaptisée : Notre Dame de la peinture.

Ces quatre œuvres sont présentées à la galerie.

Besoin d’évaluer votre œuvre ?

Demander
une expertise

66 rue du Maréchal Joffre
22700 Perros-Guirec
02 96 23 38 63
galeriestephan@gmail.com

    Votre message*